Secours en montagne

Secours en montagne : combien ça coûte ?

La montagne et les sports de glisse qu’on y pratique comportent un certain nombre de risques, quel que soit votre niveau, le moment et l’endroit où vous pratiquez. Une blessure pouvant paraître anodine nécessite parfois l’intervention d’équipes de secours spécialisées et l’emploi de matériel d’urgence afin de déplacer la personne blessée. Chaque année, des dizaines de milliers d’interventions de secours en montagne sont recensées à travers la France. Selon l’endroit où la victime se trouve et la gravité de l’accident, des moyens plus ou moins importants et coûteux peuvent être employés. Nous allons vous donner quelques détails sur les coûts pour peuvent engendrer une intervention d’urgence en montagne.

Différents types de secours en montagne

Intervention sur le domaine skiable

Les communes sont responsables de l’organisation des secours en montagne et font souvent appel à des sociétés privées. Ces sociétés facturent leurs interventions aux communes, qui peuvent à leur tour exiger une participation de la part de la victime. Il faut savoir que les sociétés privées de secours sont libres de fixer le prix de leurs interventions (loi du 27 février 2002) ; on observe en moyenne :

  • secours en bas des pistes : entre 35 et 50 €
  • secours dans les zones proches des remontées mécaniques : entre 100 et 250 €
  • secours dans des zones éloignées : entre 340 et 400 €
  • en hors piste, sur le domaine skiable (par exemple entre 2 pistes) ou sur les pistes fermées : entre 650 et 800 €
  • intervention d’un hélicoptère : 1800 à 3500 € l’heure (si l’hélicoptère est médicalisé, prévoir environ 54 € la minute, soit 3240 € l’heure)

En général, les tarifs sont affichés en bas des pistes.

Secours domaine skiable

Colleen Lane – Flickr

Intervention hors du domaine skiable

Contrairement aux secours sur le domaine skiable organisé par la commune, les secours hors du domaine skiable relèvent de l’Etat. Dans ces zones où les communes sont dans l’incapacité d’agir, différents services d’intervention et de secours de l’Etat peuvent prendre en charge les victimes d’accidents :

  • les sapeurs-pompiers des SDIS, avec les groupes montagne des sapeurs-pompiers (GMSP)
  • les policiers avec les sections et les détachements de montagne des compagnies républicaines de sécurité (CRS)
  • la gendarmerie, avec ses pelotons de gendarmerie de montagne (PGM) et de haute montagne (PGHM)

Les interventions menées par ces services engagés par l’Etat sont gratuits, aucun frais n’est demandé aux victimes ou aux communes. Leur nombre est également dix fois moins important puisqu’elles ont lieu dans des zones à risques bien plus élevés en comparaison aux opérations de secours sur domaine skiable. Etant plus dangereuses, on déplore un plus grand nombre de décès suite à ces interventions par rapport à celles ayant lieu sur des domaines skiables.

Secours en montagne hors domaine skiable

Franco Pecchio – Flickr

 

Des solutions pour vous couvrir financièrement

Afin d’être prévoyant, il existe des assurances ski auprès d’organismes d’assurances spécialisés, de compagnies d’assurances « généralistes » ou auprès des banques. Différentes formules existent, vous assurant d’être plus ou moins couvert financièrement en cas d’accident et d’intervention de secours en montagne. Les assurances incluses dans votre carte bancaire peuvent également vous couvrir (si votre carte a servi à la réservation de votre séjour). Les mutuelles santé peuvent également couvrir une partie des frais médicaux, il suffit de vous renseigner auprès de votre organisme de mutuelle.

Avant un départ au ski, il est conseillé de vérifier si vous possédez ou non une assurance. Si oui, portez une attention à chaque détail de votre contrat, certaines conditions pouvant être présentes : l’accompagnement par un moniteur sur du hors piste par exemple.

Un certain nombre de contrats ne couvrent pas les accidents survenant lors d’une sortie hors piste. Il est donc important de préciser à votre assureur que vous faites du hors piste afin qu’il adapte le contrat d’assurance à votre pratique.

photos by: &

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *